Connue comme étant la plus raffinée en Afrique du Nord, la cuisine marocaine est le reflet même de l’histoire du pays. Différentes populations, dont la plus ancienne est celle des Berbères, s’y sont installées au fil des siècles et chacune a apporté une touche à la cuisine marocaine. Ces apports ont fait d’elle une véritable tradition culinaire. Zoom.

Une cuisine variée venant des 4 coins du monde.

Il s’agit d’une tradition transmise de mère en fille mettant en avant des plats savoureux qui marient viande, fruits et épices diverses. Parmi les plus célèbres, on retrouve le couscous, les tajines et le harira qui viennent des Berbères, ainsi que les tartes croustillantes. Les ingrédients ont été introduits dans le pays progressivement. Ce qui a conduit à une amélioration continue de la cuisine marocaine.

A titre d’exemple, les arabes ont apporté les épices, les bédouins, les dattes ainsi que le lait et les céréales. Sans oublier le thé à la menthe qui est arrivé dans le pays au XVIIIe siècle et a constitué une véritable coutume. On le prend presque à tout moment de la journée et à toute occasion : pour commencer ou pour terminer un repas, pour accueillir un invité ou tout simplement pour se désaltérer. Que l’évènement soit triste ou heureux, il s’agit toujours d’une occasion de se réunir autour d’une table pour déguster les saveurs exquises de la cuisine marocaine.

La cuisine marocaine, une tradition culinaire millénaire

Un exemple de repas marocain.

En entrée, le repas marocain commence par des salades crues ou cuites ou encore des purées de légumes. Ce peut être de la pastilla, des feggous ou des briouates. Viennent ensuite les plats de viande ou de poisson avec un mariage de saveur sucrée salée sans oublier les épices qui leur offrent le meilleur des goûts. On termine par des pâtisseries comme les douceurs orientales ou les gâteaux aux amandes. A cela s’ajoute le thé à la menthe pour maintenir les délices du repas.